Rechercher
  • Info

Article du Journal de Montréal : RETRAITE : QUEL VÉHICULE FINANCIER DEVRAIS-JE RETIRER EN PREMIER?

Dernière mise à jour : 4 mai

CELI, fonds de pension, REER, placements non enregistrés… vous avez accumulé l’argent pour votre retraite par l’entremise de divers véhicules financiers. Maintenant est venu le moment de décaisser. Par lequel devriez-vous commencer?




Le Journal de Montréal 17 Févirer 2022


Chaque situation est différente, mais il n’en demeure pas moins que certains éléments

peuvent être profitables pour une grande majorité de gens, lorsqu’il s’agit de décaissement.


Entre autres, le coût de vie devrait toujours guider notre stratégie, comme l’explique Charles Hunter-Villeneuve, fiscaliste chez iA Groupe financier et auteur de la série Lire et Tirelire : « C’est vraiment le coût de vie net en dollars après impôt souhaité qui va dicter ce que l’on doit décaisser, quand et combien par année. »


Si l’on prend les véhicules financiers les plus répandus, voici ce que propose M. HunterVilleneuve à cet effet :


FONDS DE PENSION

Si vous avez un fonds de pension avec votre employeur, vous devrez le décaisser selon les conditions établies, soit à partir d’un âge précis; 65 ans par exemple. Si vous prenez votre retraite avant, il vous faudra miser sur un autre véhicule financier pour pourvoir vos besoins financiers.


RÉGIE DES RENTES DU QUÉBEC (RRQ)

Accessible dès 60 ans, il est toutefois plus profitable de façon générale de repousser la date d’entrée en vigueur de nos rentes à 70 ans, si possible bien sûr, puisque cela permet d’obtenir des primes de RRQ plus élevées.


PENSION DE LA SÉCURITÉ DE LA VIEILLESSE (PSV)

Vous pouvez toucher votre paiement de PSV à partir de 65 ans. Mais tout comme vos rentes du Québec, il est généralement plus avantageux financièrement d’attendre à 70 ans, si votre situation le permet.


RÉGIME ENREGISTRÉ D’ÉPARGNERETRAITE (REER)

Pour maximiser les autres sources de revenus à la retraite, telles que la PSV et les RRQ à 70 ans, il est préférable de commencer par retirer tranquillement une partie de votre REER avant celles-ci. Ce faisant, on nivelle la facture fiscale annuelle au lieu de créer une « grosse balloune » imposable à compter de 72 ans avec les retraits minimums obligatoires de REER.


Important : une stratégie pour ne pas payer d’impôt ou presque sur ses retraits REER est de retirer l’équivalent en REER du seuil minimal d’impôt, soit environ 15 000 $, puis de combler la balance de notre coût de vie avec des placements

non enregistrés.


PLACEMENTS NON ENREGISTRÉS

Dépendamment des circonstances et des intérêts engendrés, parfois il peut être préférable de retirer ses placements non enregistrés de manière complémentaire avec son RÉER.


COMPTE D’ÉPARGNE LIBRE D’IMPÔT (CELI)

Finalement, contrairement à la croyance populaire, il est préférable de retirer son CELI en dernier.


« Ce sont les grandes lignes, mais l’ordre de décaissement à la retraite reste toujours du

cas par cas. Il y a plusieurs autres éléments à prendre en considération : état civil, application ou non du fractionnement de revenu, vente d’immobilier, etc. Pour résumer, le but d’une planification de la retraite, c’est d’avoir la plus

petite et stable facture fiscale possible », indique M. Hunter-Villeneuve.


Ainsi, pour ceux et celles qui sont moins familiarisés avec la fiscalité, le recours aux services d’un professionnel en la matière peut faire une différence de plusieurs, voire des centaines de milliers de dollars.




*Article du Journal de Montréal, https://pressreader.com/article/282754885132338*

2 vues0 commentaire